Lire et examiner la documentation Automation Anywhere

Automation Anywhere Automation 360

Fermer les contenus

Contenus

Ouvrir les contenus

Configurer le type et le serveur de base de données

  • Mis à jour le : 6/09/2021
    • Automation 360 v.x
    • Installer
    • Espace de travail RPA

Configurer le type et le serveur de base de données

Continuez du programme d'installation de la Salle de contrôle vers la page de l'assistant Type de base de données. Cette page permet de configurer la base de données Microsoft SQL Server pour une utilisation avec la Salle de contrôle.

Cette procédure s’applique uniquement aux installations basées sur Microsoft Windows Server.

Procédure

  1. Sélectionnez la base de données Microsoft SQL Server.
    Une instance du SQL Server doit déjà être configurée.
  2. Cliquez sur Suivant.
    La page Serveur de bases de données s'affiche (si vous avez sélectionné SQL Server pour configurer votre base de données).
  3. Définissez la connexion et l’authentification pour le serveur de bases de données.
    Remarque :
    • Si possible, ne définissez pas la valeur pour Serveur de bases de données sur localhost. Si vous devez utiliser localhost, notez que la Connexion sécurisée à la base de données ne fonctionnera pas.
    • Cliquez sur le bouton Parcourir pour sélectionner l'instance du SQL Server dans laquelle la base de données de la Salle de contrôle sera créée. Vous pouvez également saisir un nom de serveur de bases de données ou en sélectionner un dans la liste.

    Tâche de migration : Si vous migrez de 11.x vers Automation 360, naviguez jusqu’à la base de données 11.x restaurée.

    Renseignez les détails suivants :
    1. Port de la base de données : Utilisez le port par défaut (1433) ou spécifiez une valeur personnalisée.
    2. Utiliser une connexion sécurisée : Sélectionnez pour utiliser le certificat de l’autorité de certification comme indiqué.
      Remarque : Utilisez un nom d'hôte identique pour le certificat et les connexions à la base de données.
    3. Certificat : Cette option est activée lorsque vous sélectionnez Utiliser une connexion sécurisée. Parcourez pour sélectionner un certificat d'autorité de certification.
    4. Sélectionnez l'une des options suivantes pour l'authentification de la base de données :
      • Authentification Windows : Cette option est sélectionnée par défaut pour permettre la connexion au SQL Server à l’aide de l’authentification Windows.
        Remarque : Si vous sélectionnez l'authentification Windows, l'utilisateur qui exécute le programme d'installation sera utilisé pour vérifier que la base de données existe, et la créer si nécessaire, puis pour attribuer db_owner à l'utilisateur du compte du service (NT Authority/System).
      • Authentification SQL Server : (saisissez manuellement les informations d'identification) Sélectionnez cette option pour utiliser l'authentification du SQL Server pour vous connecter à la base de données. Fournir le nom d’utilisateur et le mot de passe corrects pour l’authentification SQL.
        1. Saisissez un nom d'utilisateur.
        2. Saisissez un mot de passe.
      • Authentification AD Azure : Sélectionnez cette option pour utiliser les informations d'identification de Microsoft Azure Active Directory pour vous connecter à la base de données lorsque vous installez la Salle de contrôle sur Microsoft Azure.
      Utilisez uniquement les caractères pris en charge pour le nom d’utilisateur et le mot de passe. Reportez-vous à la rubrique Caractères spéciaux pris en charge. N'utilisez pas de points-virgules ( ; ) dans le mot de passe de la base de données.
    5. Nom de la base de données de la Control Room : Entrez le nom de la base de données de la Salle de contrôle.
      Tâche de migration : Si vous migrez de 11.x vers Automation 360, entrez le nom de la base de données restaurée dans le champ de base de données, comme illustré dans l'image suivante :Image affichant le nom de la base de données 11.x restaurée lors de la migration vers Automation 360
  4. Cliquez sur Suivant pour fournir les informations d'identification de Elasticsearch.
Envoyer le commentaire