Lire et examiner la documentation Automation Anywhere

Automation Anywhere Automation 360

Fermer les contenus

Contenus

Ouvrir les contenus

Configurer la Salle de contrôle pour Active Directory - mode manuel

  • Mis à jour le : 7/21/2020
    • Automation 360 v.x
    • Installer
    • Espace de travail RPA

Configurer la Salle de contrôle pour Active Directory - mode manuel

Configurez la Salle de contrôle pour authentifier les utilisateurs à l'aide d'Active Directory en ajoutant manuellement les URL Lightweight Directory Access Protocol (LDAP).

Pour configurer la Salle de contrôle lorsque vous la démarrez pour la première fois, procédez comme suit :

Procédure

  1. Double-cliquez sur l'icône Automation Anywhere Salle de contrôle de votre bureau.

    La page Configurer les paramètres de la Salle de contrôle s'affiche.

  2. Saisissez le chemin du référentiel.
    Il s'agit de l'emplacement où les fichiers d'automatisation chargés, tels que les IQ Bot et TaskBots, sont enregistrés. Par exemple, C:\ProgramData\AutomationAnywhere\Server Files.
  3. Saisissez l'URL d'accès.
    Il s'agit de l'URL permettant d'accéder à votre installation de la Salle de contrôle.
  4. Cliquez sur Enregistrer et continuer.
    Avertissement : Le bouton Retour de votre navigateur Web est automatiquement désactivé une fois que vous cliquez sur Enregistrer et continuer. Cela permet de s'assurer que la Credential Vault du Clé principale qui est générée correspond bien au chemin du référentiel et à l'URL d'accès à la Salle de contrôle.

    Pour revenir à la page Configurer les Salle de contrôleparamètres, appuyez sur Ctrl plus F5 et redémarrez.

    La page Paramètres du Credential Vault s'affiche.
  5. Sélectionnez l'une des options suivantes :
    • Mode Express : Le système stocke votre clé principale pour se connecter au Credential Vault. Cette option n'est pas recommandée pour un environnement de production.
    • Mode manuel : Vous stockez la Clé principale vous-même, puis vous fournissez la Clé principale lorsque le Credential Vault est verrouillé. Les utilisateurs utilisent la Clé principale pour se connecter au Credential Vault afin de sécuriser leurs informations d'identification et y accéder lors de la création et de l'exécution de TaskBots.
      Avertissement : Si vous perdez la clé, vous ne pourrez pas accéder à la Salle de contrôle.
  6. Cliquez sur Enregistrer et continuer.
    Avertissement : Le bouton Retour du navigateur Web est automatiquement désactivé une fois que vous cliquez sur Enregistrer et continuer. Aucune autre modification de la configuration de la Salle de contrôle ou des paramètres du Credential Vault n'est autorisée.

    Pour apporter des modifications, réinstallez la Salle de contrôle.

    La page Type d'authentification pour les utilisateurs de la Salle de contrôle s'affiche.
  7. Sélectionnez Active Directory :
    Automation Anywhere prend en charge Active Directory Authentification multi-forêts pour la Salle de contrôle. Avant d'indiquer le type d'authentification, vérifiez les points suivants :
    • Une approbation unidirectionnelle ou bidirectionnelle est établie entre toutes les forêts. En cas d'approbation unidirectionnelle, il doit s'agir d'une approbation depuis la forêt du Client Enterprise vers la forêt de la Salle de contrôle (la forêt de la Salle de contrôle doit toujours être la forêt de confiance).
    • Une approbation bidirectionnelle est établie pour chaque domaine d'une forêt.
    • Le certificat racine du serveur LDAP est importé à l'aide de l'outil CertMgr via une commande.
    • Les URL LDAP indiquées pour chaque forêt ne peuvent pas se trouver derrière un équilibreur des charges. En outre, toutes les URL LDAP doivent pointer vers les contrôleurs de domaine racine (principaux).
    • Le nœud qui exécute la Salle de contrôle se trouve dans le réseau de domaine où Active Directory s'exécute.
    • L'utilisateur se trouve dans le domaine parent et l'URL pointe vers le parent.

      Cela permet de s'assurer que lorsqu'il existe deux forêts ou plus, et que l'une des forêts possède un sous-domaine ayant un espace de nom différent, un utilisateur des autres forêts n'est pas autorisé à accéder à ce sous-domaine.

  8. Saisissez l'URL du catalogue global.

    Par exemple, ldap://server01.domain.com.

    Pour une authentification sécurisée, cliquez sur l'option plus pour fournir des URL LDAP supplémentaires.

    Remarque : Pour les utilisateurs et les groupes d'un ou plusieurs domaines Active Directory, pour accéder à la Salle de contrôle, utilisez le nom d'hôte complet du serveur du catalogue global, en écoutant le port 3268 (3269 en cas de protocole SSL).

    Lors de l'ajout d'URL LDAP, assurez-vous de fournir un nom d'hôte complet tel que ldap://server01.ldap.com.

    Indiquez les URL de plusieurs catalogues globaux par forêt. Ainsi, si un catalogue global dans une forêt est indisponible, un autre pourra être utilisé. Cette fonctionnalité ne prend pas en charge les URL à charge équilibrée.

    Vous devez saisir le nom d'utilisateur et le mot de passe du domaine et cliquer sur Ajouter des connexions manuellement pour saisir les URL LDAP.

  9. Fournir les informations d'identification du compte de service

    Assurez-vous que le nom d'utilisateur fourni provient d'un utilisateur dans le groupe Utilisateurs de domaine et qu'il est idéalement configuré dans Active Directory avec une option Le mot de passe n'expire jamais. À défaut, il y aura des temps d'arrêt lors de l'authentification RPA car le mot de passe du compte de service aura été réinitialisé. Indiquez le nom d'utilisateur avec un nom principal de l'utilisateur (UPN) au format nomutilisateur@domaine.com et un mot de passe.

  10. Cliquez sur Vérifier la connexion.

    Si la Salle de contrôle ne parvient pas à se connecter à la base de données Active Directory, un message d'erreur s'affiche.

  11. Cliquez sur Suivant.
    La page Premier administrateur de la Salle de contrôle s'affiche.
  12. Sélectionnez le domaine Active Directory dans la liste déroulante et saisissez le nom d'utilisateur de l'administrateur de la Salle de contrôle.
  13. Cliquez sur Vérifier le nom dans Active Directory.
    Si le nom d'utilisateur figure dans Active Directory, les détails suivants de l'utilisateur s'affichent :
    • Prénom
    • Nom de famille
    • Commande

    Vous pouvez modifier ces champs préremplis.

  14. Cliquez sur Enregistrer et se connecter.
    Vous êtes connecté à la Salle de contrôle en tant qu'administrateur. Vous pouvez maintenant configurer et gérer l'environnement RPA global avec la Salle de contrôle et les clients.

Étapes suivantes

Après avoir configuré la Salle de contrôle, installez des licences de produit.

Envoyer le commentaire